L’invasion des ondes électromagnétiques et comment s’en protéger

L’invasion des ondes électromagnétiques et comment s’en protéger

Les ondes électromagnétiques artificielles ou de synthèse ont envahi nos vies en moins d’un siècle. À l’échelle de l’évolution humaine, c’est très court. Ces ondes de synthèse sont aux ondes naturelles du corps ce que la chimie de synthèse est à la chimie naturelle du corps. Croire qu’elles n’ont aucune interférence avec les ondes naturelles du corps humain, des animaux et de la Terre est terriblement naïf. Et pourtant il règne une très grande ignorance sur ce sujet. Voici quelques pistes pour mieux les appréhender.

La force des ondes qui vous traversent

Une onde est un déplacement d’énergie et d’informations sans déplacement de matière. Il y a deux types de mesure pour les caractériser : l’intensité et la fréquence.

  • L’intensité est une mesure spatiale. Pour l’électricité, ce sont des volts/m ; pour le magnétisme, des watts/m 2 ou watt/kg ou gauss ou teslas. C’est une mesure quantitative.
  • La fréquence est une mesure temporelle en hertz. Elle correspond au nombre de cycles ou de mouvement par seconde (oscillation, rotation…). 1 Hz = 1 cycle par seconde.

C’est une mesure qualitative. Il est possible de faire une analogie avec le son : l’intensité correspond au volume sonore, et les fréquences correspondent à toute la gamme de sons, des graves aux aigus. Ainsi pour les basses fréquences, ce sont comme des sons graves qui nous traversent et pour les très hautes fréquences, des sons aigus. Les ondes utilisées par nos technologies ne cherchent pas à être mélodieuses. De plus, elles ont un volume sonore très conséquent.
Par exemple, le champ magnétique du cerveau est de 100 femtoteslas, celui du cœur 100 000 femtoteslas et celui d’un téléphone portable 1 000 000 000 femtoteslas ! Notre exposition à ces ondes n’est pas sans conséquence, même si nous n’avons pas de sens pour les entendre.

Les ondes de Mère Nature

La Terre, à sa surface, est chargée négativement. En haute atmosphère se trouve une couche chargée positivement, la ionosphère. L’électricité naturelle terrestre circule à travers les éclairs. La Terre génère ainsi des ondes électromagnétiques naturelles. Celles-ci circuleraient à travers les réseaux telluriques, constitués de métaux conducteurs. L’onde principale de la Terre a été mesurée par Otto Schumann dans les années 1950 : elle était alors de 7,83 Hz. N’étant plus soumis à cette fréquence, les premiers astronautes envoyés dans l’espace tombaient malades. Pour pallier ce problème, des appareils émettant cette fréquence ont été installés dans les navettes spatiales. La fréquence de la Terre est donc une fréquence de santé.

La fréquence de votre cœur

Tous les organes humains et les oligoéléments (calcium, magnésium, potassium, chrome…) génèrent des ondes électromagnétiques naturelles. Ils fonctionnent avec des fréquences spécifiques. Il est remarquable de constater que cerveau et cœur fonctionnent notamment avec une fréquence de 7,8 Hz, proche de la résonance de Schumann.

La technique bioélectronique mise au point par Louis-Claude Vincent pratique des mesures sur le sang, l’urine, la salive. Ces dernières intègrent la concentration en électrons et en protons pour définir par exemple le terrain d’un individu. Il a identifié les terrains favorables à la santé, à tel ou tel type de pathologie (cancers…) mais aussi au développement de telle bactérie ou virus…

Les ondes électromagnétiques jouent un rôle dans le développement des différents terrains, et par conséquent de ce qu’il induit comme état de santé et développement de tel ou tel germe.

Les ondes artificielles

Les ondes de synthèse se sont développées en deux grandes étapes. La première concerne l’électricité domestique, pour une utilisation énergétique. Elle utilise des basses fréquences. Elle s’est généralisée après la Deuxième Guerre mondiale. Ces ondes sont localisées aux endroits où il y a production, acheminement ou consommation d’électricité. Dans notre lieu de vie, c’est comme si notre corps écoutait en permanence des sons très graves.
La deuxième concerne le transfert de données, fonctionnant essentiellement sur les hautes fréquences. À la fin des années 1990, avec l’arrivée du numérique, ces dernières ont proliféré. L’information circule à travers des ondes qui sillonnent l’espace, c’est-à-dire notre air environnant. Les téléphones portables, tous les objets connectés (bluetooth…), le wifi, les micro-ondes, les antennes-relais, le téléphone sans fil domestique, les compteurs à télé-relevés… fonctionnent sur ce principe. C’est comme si vous écoutiez des sons aigus, en permanence, véhiculant de l’information.

Matrix, fiction ou réalité ?

Aujourd’hui notre environnement est entièrement baigné de 0-1. Quand vous appelez avec votre téléphone portable, vos paroles sont décomposées en 0-1. C’est ce qu’on appelle le numérique. Ces 0-1 vont être transportés par des ondes à travers l’air, vers l’antenne-relais la plus proche, puis d’antenne-relais à antenne-relais, jusqu’à celle qui est la plus proche de votre interlocuteur. Pour finir, les 0-1 sont retraduits en parole au niveau du téléphone appelé.

Même si nous ne les voyons pas, ils sont néanmoins présents. Ils se superposent à l’atmosphère terrestre. Dans ce sens, le film Matrix sorti en 1999 nous donne une image saisissante et effrayante de cette matrice invisible qui se déploie.

Nous sommes traversés par de l’information sans en avoir aucune conscience.
Est-ce grave docteur ? Pour répondre à cette question, imaginons que votre adolescent regarde un film d’action en wifi sur son ordinateur. Si vous êtes sur le passage des ondes qui véhiculent toutes ces informations, elles vont vous traverser. Or notre corps est constitué majoritairement d’eau : environ 70 % en masse, et 95 % au niveau moléculaire. Et que nous disent les scientifiques les plus en pointe sur le stockage de l’information électromagnétique, au niveau physique ?
Jacques Benveniste, Marc Henry, Luc Montagnier nous parlent de la mémoire de l’eau. L’eau stocke les informations électromagnétiques pendant quatre semaines environ. C’est dire si toutes ces informations qui nous traversent, peuvent nous habiter pendant plusieurs jours.

L’invasion des ondes

En 2009-2010, des mesures faites en Suisse ont montré que les ondes artificielles de notre environnement ont été multipliées par 10 en 15 ans, sachant que la TNT et les compteurs à télérelevé type Linky n’étaient pas encore développés. C’est énorme. 90 % de cette multiplication vertigineuse provenait, lors de ces mesures, des téléphones mobiles. Tout ce déploiement des ondes artificielles par des sociétés commerciales mais surtout l’engouement pour les objets à « ondes », relèvent donc de la responsabilité de chacun.

L’utilisation du téléphone portable a impliqué le déploiement des antennes-relais. Le portable est devenu indispensable aux yeux de la société. Il y a environ 7 milliards d’abonnements à travers le monde. Or aujourd’hui, se profile le déploiement des antennes 5G ou cinquième génération de standard pour la téléphonie mobile. La 5G va se cumuler avec la 2G, la 3G, la 4G. Le but de la 5G est le tout-connecté, les objets intelligents. Il est prévu 200 milliards d’objets émetteurs d’ici 2020. Si elle n’est pas stoppée, tout être vivant sera exposé 24h/24 et 365 jours par an, à des niveaux de rayonnement des dizaines voire des centaines de fois supérieurs à ceux d’aujourd’hui !

Les appareils émetteurs de votre maison :

Dans votre environnement proche, se trouvent de nombreux appareils émetteurs d’ondes : les téléphones DECT (sans fil), le téléphone portable, box wifi, le four à micro-ondes, les ampoules fluocompactes, les babyphones, les compteurs communicants d’électricité, d’eau, de gaz, les plaques à induction…

 Actions possibles des ondes artificielles

Il est beaucoup question de l’action des ondes générant des tumeurs. Mais il y a aussi beaucoup d’autres maux parfois quotidiens (maux de tête, troubles du sommeil, stress…), où les ondes jouent un rôle. Il n’est pas toujours évident de faire le lien entre les troubles dont on souffre et les ondes. Et pourtant !
Si on considère que l’être humain a un corps physique-énergétique, une psyché (pensée-sentiment-volonté) et un esprit, les ondes et les nouvelles technologies ont une action aux trois niveaux.

Il existe aujourd’hui un corpus de plus de 10 000 études publiés dans des revues dotées de comité de lecture, sur l’effet des ondes RF.

En voici quelques résultats :

  • altération de l’expression génique – lésions de l’ADN ;
  • altération du métabolisme ;
  • altération du développement des cellules-souche ;
  • cancers ;
  • maladies cardiovasculaires, palpitations cardiaques ;
  • multiplication de nombreux radicaux libres, stress oxydant ;
  • déficience cognitive, difficultés d’apprentissage et pertes de mémoire, dommages neurologiques ;
  • infertilité et altération de la qualité du sperme, fausse couche ;
  • obésité et diabète ;
  • pour les enfants : autisme, troubles d’hyperactivité avec déficit de l’attention (THADA), asthme…

Action sur les trois cerveaux

Tout le monde connait le cerveau et les intestins, notre deuxième cerveau. Il en existe un troisième : le cœur. Celui-ci a en effet un système nerveux autonome. Et le cœur est l’organe qui produit le plus d’ondes électromagnétiques !

Cerveau embrouillé

Le Pr Pierre Aubineau, directeur de recherche au CNRS-université de Bordeaux 2, a mis en évidence la perméabilisation de la barrière sang-cerveau par les micro-ondes des téléphones portables. (Source : Aubineau, Sciences et Avenir, décembre 2002)

Le professeur Belpomme et son équipe ont mis en place des consultations de médecine environnementale. Ils ont diagnostiqué et pris en charge plus de 1 400 patients. Et que constate-t-il chez les électrosensibles ? Une diminution de l’irrigation sanguine au niveau du cerveau limbique. Or c’est à ce niveau que se rattache la contrepartie physiologique des émotions (agressivité, peur, plaisir…) ainsi que la mémoire (hippocampe).

Les adolescents sud-coréens, grands utilisateurs des nouvelles technologies, développent la “démence digitale” : troubles de la mémoire, sous-développement émotionnel et premiers signes de la folie. Selon le docteur Byun Gi-won, les utilisateurs outranciers de smartphones ne développent que la partie gauche de leur cerveau, laissant la partie droite sclérosée. L’étude Cérénat montre qu’1/2 h de téléphone portable par jour multiplie par deux ou trois le risque de tumeurs agressives au cerveau. Des études récentes menées par les chercheurs estoniens Inga Karton et Talis Bachmann du Behavioural Brain Research, et par Liane Young et ses collègues du Massachusetts Institute of Technology (MIT), montrent que l’action des champs magnétiques sur une zone située derrière l’oreille brouille notre capacité de distinction entre le bien et le mal, augmente la tendance à mentir et étiole notre sens moral.

Les effets du portable sur le cerveau sont donc multiples. Pour l’aider face à cette agression, vous pouvez l’alimenter avec des omégas 3 et 6, du ginkgo biloba, du lithium…

Intestins poreux

Les micro-ondes perturbent le fonctionnement des récepteurs de la vitamine D, ce qui mène à l’apparition de la dysbiose 9 . D’autres éléments comme les jonctions serrées
peuvent être endommagées par les micro-ondes 10 … Or la plupart des gens gardent leur téléphone portable dans leur poche, proche des intestins. Même non utilisé, le télé-
phone recherche en permanence les antennes-relais les plus proches. Le but est d’être localisé en cas d’appel. Cela signifie que les ondes de la fréquence des micro-ondes traversent quasi en permanence leurs intestins pendant plusieurs mois ou années.
Les conséquences possibles d’un intestin poreux sont les diverses intolérances (gluten…), les intoxications, les troubles neuropsychiatriques, les maladies auto-immunes… Le
téléphone portable ne s’est-il pas développé à partir de 1998, période d’essor des rayons sans gluten ? Bien évidemment d’autres facteurs peuvent générer la porosité intestinale.

Pour rééquilibrer cela, il est possible d’éteindre son téléphone portable quand on ne s’en sert pas. Pour autant, la meilleure solution est de ne pas avoir de téléphone portable. De plus en plus de gens franchissent le pas.

Pour rééquilibrer les intestins, en plus d’une alimentation saine et bio, le pollen frais de ciste, des gélules de propolis, le plasma marin isotonique sont intéressants.

Cœur emballé

Les téléphones sans fil DECT et le wifi provoquent des irrégularités cardiaques : arythmie et/ou tachycardie — souvent accompagnées de sentiments de douleur ou de pression dans la poitrine et d’anxiété apparaissant, disparaissant sans aucune raison apparente. Certains enfants dans des écoles équipées de wifi sont diagnostiqués et traités avec des médicaments contre les irrégularités du rythme cardiaque.

Atteinte des métabolismes par phénomène de résonance

En étudiant les métabolismes, les biologistes et médecins pensent association calcium-magnésium, potassium-sodium… Mais les mouvements présidant à ces échanges ne sont pas pris en compte. Cela relève du domaine de la physique. Et pourtant, les ondes artificielles aujourd’hui changent la donne. En effet, elles bouleversent probablement les mouvements de nos ions par des phénomènes d’interférences. Pour exemple, la résonance est un phénomène de physique élémentaire. Elle intervient dans les perturbations induites par les ondes artificielles. Elle se produit quand les fréquences d’excitation extérieures sont proches des fréquences naturelles du système. Il y a alors un transfert d’énergie qui va amplifier le mouvement de l’onde. Prenons l’exemple des tremblements de terre. La fréquence des ondes sismiques peut être de 10 Hz. Chaque bâtiment possède sa fréquence d’oscillation propre, même si on ne le voit pas osciller.

Si cette fréquence est d’environ 10 Hz, quand l’onde sismique traverse le bâtiment, il se produit un phénomène de résonance. L’onde sismique va transférer son énergie au bâtiment. Son oscillation accrue peut provoquer son écroulement.

Or nos appareils peuvent entrer en résonance avec certains oligo-éléments. Les oligoéléments sont des éléments clés pour le bon fonctionnement des métabolismes et systèmes du corps humain (nerveux, hormonal, immunitaire…). De plus, ils interagissent entre eux. Si l’un deux est touché, d’autres vont l’être. Par exemple, le calcium interagit avec le fer, le zinc, le souffre…

Les résonances des ondes sur le corps humain

  • Fréquences des téléphones portables : électronique de l’appareil 30-40 Hz / Ion sodium (Na) en rotation : 30 Hz – Ion calcium (Ca) en rotation : 35 Hz.
  • Ondes porteuses des téléphones portables : 0,9-2,6 Ghz / Oscillations des ions Ca et magnésium
    (Mg) : 1 à 2 GHz.
  • Fréquence d’un écran : 60-100 Hz / Ion lithium en rotation : 100 Hz. Électricité domestique : 50 Hz / Ion Mg en rotation : 55 Hz.

Divers phénomènes de résonance peuvent se produire avec le téléphone portable sur les ions Ca, Mg et Na. Ces oligo-éléments auraient alors un mouvement amplifié. Leur concentration déséquilibrée impacteraient ainsi toutes les réactions biochimiques.
De fait, sous l’action du téléphone portable, la concentration intracellulaire en ion Ca est multipliée par plus de deux au niveau de l’hypophyse.

Limitez votre exposition aux ondes

Face à l’invasion des ondes électromagnétiques dans votre quotidien, il semble raisonnable de prendre ses précautions et de limiter au maximum votre exposition. Des gestes simples et faciles à mettre en œuvre peuvent vous y aider.

Des gestes simples pour limiter son exposition chez soi

  • La mise à la terre de tous vos appareils
  • Placer vos appareils électriques contre les murs donnant sur l’extérieur
  • Éviter les lampes basse consommation bon marché dites « fluocompactes »
  • Refuser tous les compteurs à télérelevé
  • Privilégier le filaire au sans fil (téléphone, souris, claviers, enceintes…)
  • Préférer des prises Ethernet au wifi
  • Faire de votre chambre un sanctuaire pour vous régénérer la nuit : y bannir portable, TV… Les ondes font chuter la mélatonine jusqu’à 80 %
  • Ne plus avoir de portable ou l’éteindre le plus souvent possible…
  • Ne pas téléphoner en se déplaçant : le téléphone cherche sans arrêt des antennes-relais, d’où un afflux d’ondes plus important. Dans les transports, s’ajoute un phénomène de cage de Faraday : tout le monde en profite !
  • Si vous avez un ordinateur portable, ne le posez pas sur vos genoux ou contre vous. Utilisez un clavier, une souris et si possible un écran externe quand vous pouvez. Utilisez au maximum la batterie.

Se reconnecter à la Terre par les 4 éléments

Marcher pieds nus sur la terre ramène la charge du corps à zéro, du fait des électrons à sa surface — des tapis, draps, sur-matelas de mise à la terre — pratiquer des exercices méditatifs d’ancrage, de déchargement dans la terre, de rechargement

  • Boire environ 1,5 l d’eau de qualité pour drainer l’information, si vos reins le permettent, prendre des bains…
  • Suivre des exercices de respiration : vous en trouverez d’excellents dans le livre La Respiration dans l’enseignement du Maître Peter Deunov de Boyan Boëff.
    Il y précise que « la narine gauche reçoit davantage le courant magnétique ou négatif… tandis que la narine droite reçoit de préférence le courant électrique ou positif… ». Par exemple, vous pouvez respirer sur le rythme 1 temps d’inspiration/4 temps de rétention/2 temps d’expiration, en alternant l’inspiration et l’expiration au niveau des deux narines. Chaque temps peut durer plusieurs secondes : par exemple : 4-16-8
  • Diffuser des huiles essentielles comme de la lavande calme l’émotionnel. Les ondes multiplient par 4 le taux d’ACTH, hormone du stress
  • Pratiquer le sport, la méditation…

Les protections

Différentes protections existent. Trois critères en permettent une évaluation :

  • leur principe d’action,
  • les études et mesures sur leur efficacité,
  • sa propre sensibilité à exercer.

Il y a les protections qui agissent sur les ondes physiquement par déphasage, par exemple celles qui agissent sur l’information, et tout ce qui est pierres, plantes… Celles qui agissent sur l’information sont novatrices. Elles se basent sur la mémoire de l’eau. Là aussi, il y a plusieurs catégories : celles qui ont en mémoire les fréquences des appareils pollueurs avec une action de type homéopathique, tels les oscillateurs magnétiques de compensation. La deuxième catégorie sont celles qui ont en mémoire des plantes, minéraux, lieux sacrés… comme les correcteurs d’état fonctionnel, développés par des Russes, avec une action vibratoire.

À vous d’individualiser le sujet et de faire vos choix…

Article écrit par Élise Giradi, et paru initialement dans La Gazette de la Santé Naturelle – n° 11 -avril 2019.

Dans ce numéro, vous pouvez découvrir également une interview du Dr Milbert à propos de la toxicité de notre environnement électromagnétique, ainsi que des informations sur le positionnement des institutions…

Élise Giradi

Élise Giradi

Auteure

Élise Giradi travaille dans le domaine des produits naturels depuis 2001. Elle enseigne l’hygiène électromagnétique en école de naturopathie.
Conférencière, elle a rédigé de nombreux articles sur les ondes. Biologiste de formation, elle a été enquêtrice médicale pendant plus de dix ans et a interviewé des centaines de médecins, de toutes spécialités, sur des sujets très variés. Passionnée par le théâtre depuis son plus jeune âge, elle a récemment créé des sketchs sur l’addiction au portable, les OGM, les nanotechnologies, et réalisé un clip « Créateur d’avenir » avec le musicien Martin-Mojust, tous visibles sur Internet. Elle propose régulièrement  différentes activités dont des ateliers de théâtre à Paris.
Pour tous renseignements : Ateliers Théâtre Lyris

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Livre

Livre

Un livre numérique pour comprendre pourquoi et comment protéger sa vie privée sur internet. Un enjeu qui dépasse largement le cadre de la technologie !
Découvrez des solutions accessible à tous pour utiliser internet avec éthique.

Atelier Travail & Quête de sens

Atelier Vocation

Nous avons tous une vocation ! Mais comment la trouver ? Que ce soit pour découvrir sa future activité, se ré-orienter, retrouver du sens dans ses études ou sa vie professionnelle, créer son propre travail… c’est la grande question à se poser !