Créatrice de mode, Sarah Avettand a créé Myne, une marque Headwear née sur les pistes de ski en Haute-Savoie. Passionnée et spontanée, Myne sort du lot et confectionne avec soin des bijoux, headbands, bonnets de première qualité. Chaque modèle est unique et fait main. La jeune femme de 28 ans se renouvelle à chaque saison et n’a pas fini de nous surprendre par ses créations haut de gamme qui s’élargissent pour toutes les bourses ! A découvrir sur les salons et sur son site internet !

Comment a débuté Myne ?

Sarah : J’ai commencé la marque en 2010 suite à une blessure de ski. Je faisais de la compétition de ski, puis j’ai été monitrice et je me suis blessée. Je n’ai pas récupéré mon genou et il a fallu que je fasse autre chose. Cela fait un sacré revirement de parcours pour passer de la sportive de haut-niveau à la mamie tricot ! Par ailleurs, je faisais des bonnets depuis longtemps, pour moi, pour mes amis…

Quand je me suis lancée, tout s’est passé dans l’urgence. Je devais être très réactive. Je sortais tout juste de l’école et je n’ai pas eu le temps de trop réfléchir ! J’étais très jeune, 22 ans… pour lancer une société, monter les statuts… et j’ai fait des erreurs de jeunes qui sortent de l’école ! En même temps, c’était très stimulant.

Au départ, je faisais des prototypes qui étaient ensuite fabriqués à la chaîne. Par la suite, je suis partie sur un système beaucoup plus humble en matière de distribution. Mes créations sont plus chères maintenant, mais les produits sont uniques et très bien réalisés jusqu’aux finitions.

Qu’est-ce qui t’inspire pour créer ?

Je suis inspirée par les matières que j’achète, par ce que je vois dans les magazines, sur les salons… Cela me donne des idées et l’envie d’essayer de nouvelles choses. Et j’en apprends tous les jours ! Découvrir de nouveaux modèles est très intéressant. J’improvise la plupart du temps… quand je commence un bonnet, je ne sais pas forcément à quoi il va ressembler à la fin. J’aime bien la spontanéité de cette façon de créer.Je me suis beaucoup diversifiée depuis mes débuts, mais j’essaie de garder un univers cohérent. Comme je travaille avec des matières très nobles et made in France, je veux rester là-dessus.

J’aime aussi collaborer avec les clients. J’apprécie les gens qui savent ce qu’ils veulent. J’adore échanger avec eux. Lors des salons, ils viennent me voir et on peut discuter en direct de leurs créations. Ce n’est pas un produit froid et impersonnel, c’est une réalisation commune de pouvoir mettre en forme quelque chose qu’ils ont dans la tête depuis longtemps. Ils s’investissent vraiment dedans. Cela m’ouvre à de nouvelles idées, car je confectionne alors des modèles que je n’aurais jamais réalisés personnellement. Par exemple, je n’aurais pas pensé à associer telle ou telle couleur ou telle forme et la plupart du temps, cela donne une création très sympa et sur mesure. Il y a un vrai échange, et les gens apprécient.

Quel est ton but à travers Myne ?

Mon but est de faire ce que j’aime. C’est déjà énorme d’être épanouie dans son boulot, parce que ce n’est pas le cas de tout le monde. Et la création est vraiment quelque chose qui me plaît ! Si je ne crée pas, je dessine et si je ne dessine pas, je peins et si je ne peins pas, je fais des bijoux… Puisque j’ai ce luxe de faire ce que j’aime, j’espère pouvoir continuer longtemps… Cela va se jouer cette année !

Site internet :http://www.myne.fr/

Facebook : https://www.facebook.com/myne.france