Et si comprendre le fonctionnement de la Nature nous permettait de nous comprendre nous-mêmes ? Et si les connaissances scientifiques pour mettre au point des solutions en accord avec la Nature existaient déjà ? Et si nous prenions le temps de nous abreuver à cette source d’inspiration pour découvrir la Nature autrement ?

C’est ce que vous proposent d’expérimenter 2 scientifiques et 1 chercheur amoureux de la Nature, lors d’un week-end événement dans la Drôme les 20 et 21 mai 2017.

Évènement

Conférences – Ateliers : L’EAU SENSIBLE

Les 20 et 21 mai 2017

Gîte de Charousse, Crest, Drôme

Au programme, ouvrir son regard et développer ses compréhensions des phénomènes liés à l’eau par une approche sensible et scientifique, à partir de l’étude des travaux d’une quarantaine de chercheurs ayant travaillé sur la sensibilité de l’eau depuis les années 1900 à nos jours.

Ainsi, une synthèse est donnée tel un tableau précis, vaste et cohérent : « Le point de départ s’appuie sur les connaissances connues et communément admises par la communauté scientifique. Peu à peu, l’étude progresse sur un terrain de moins en moins connu et/ou peu développé à l’heure actuelle, hormis dans quelques milieux de recherches privées ou de pointes. Certaines applications seront développées plus spécifiquement dans le domaine de la biologie, et notamment dans le domaine agricole. »

Pourquoi cette rencontre est-elle importante ?

L’Eau est la Vie. Elle est le principal constituant de notre corps et de celui de la planète. Comprendre le fonctionnement de l’eau et comprendre comment nous pouvons interagir avec elle pour le bien-être de la Terre et le nôtre, représente une grande puissance de transformation de notre monde et de nous-mêmes. Et parce que l’Eau a bien des choses à nous dire et à nous apprendre…

Organisé par l’association Arts, Sciences et Culture de l’Eau (ASCE), l’événement est une invitation à découvrir les processus fondamentaux de la Nature et ceux de l’Eau en particulier.

Il est animé par :

  • Milène Souvignet, ingénieur agronome et auteure du livre « L’eau, un être sensible ou comment le mouvement insuffle la Vie ? ».
  • Gilles Kelifa, chercheur indépendant qui explore depuis plus de 14 ans la matière, l’eau et ses principes éthériques. Il est l’inventeur d’un dispositif inspiré de la biodynamie pour améliorer la culture des plantes sans apport d’eau.
  • Astrid du Petit Thouars, ingénieur traitement des eaux en recherche et développement. Elle s’est donnée pour mission de réhabiliter les travaux oubliés (par exemple, ceux de Jacques Benveniste ou de Viktor Schauberger) afin de mieux comprendre le fonctionnement de l’Eau pour mieux se connaître soi-même.

Le week-end est ouvert à tous ceux et celles qui désirent se relier aux lois de la nature, s’enrichir d’une sagesse oubliée, transformer une observation sensorielle par l’expérience, approfondir une démarche scientifique et à la fois sensible. Il n’est pas nécessaire d’avoir suivi un parcours scientifique.

Pour en savoir +

www.aste-asso.org
Vous pouvez aussi contacter l’association au 06 42 89 61 05 ou par email : astriddpt@gmail.com