Un très beau slam de Lunik Grio sur une chorégraphie de Thomas Bimaï. Vision grave de la situation du monde, mais non moins réaliste. Version artistique d’un choix à faire par tous et par chacun. Il faut que le monde change.

Une déclaration vraie, chaque jour, toujours plus… alors :

« Tu as le choix… te déconnecter, relever la tête afin que les choses avancent… » ou bien tu maintiens ton « temps de cerveau disponible, otage d’une permanente distraction. La boîte de Pandore planquée dans un smartphone. Sur ce petit écran, tu en passes des nuits blanches, pourtant ton esprit s’endort… »

À chacun de voir !